L'Europe, un échec



Il y a quelques années, un Las Vegas en Europe a été envisagé. C'était l'Espagne qui avait été désignée comme territoire de prédilection. Le projet avait de quoi séduire. Le pays étant miné par une crise importante, il avait mis ses espoirs dans ce projet. Sur papier, les objectifs étaient séduisants. Le projet était susceptible d'amener plus de 11 millions de visiteurs chaque année et de créer quelques 260.000 emplois.

Le projet a été initié par la société Las Vegas Sands, qui dirige le domaine du jeu dans l'État du Nevada. La première question qui s'est posée est celle de la situation. L'Espagne, oui, mais dans quelle région ? Deux endroits ont été envisagés : la capitale, Madrid et la Catalogne. En Catalogne, le projet n'a pas été apprécié par la population et par les autorités. Las Vegas Sands souhaitait s'implanter dans le delta du Llobregat, l'une des dernières zones protégées de la périphérie de Barcelone. C'est donc une vingtaine d'associations qui s'y sont opposées. Madrid était plus à même d'accueillir ce Las Vegas européen. 2000 hectares avaient été consacrés au projet.

Après deux ans de polémique, Las Vegas Sands a finalement abandonné ce projet. En cause, de nombreux freins et le refus du gouvernement espagnol et de la Commission européenne. Le projet était sans doute trop compliqué à mettre en place en Europe. D'autres éléments ont mis le feu aux poudres. La Vegas Sands a entre autres exigé de pouvoir déroger à la loi anti-tabac dans les casinos. Comme on peut l'imaginer, cette annonce a réellement créer des tensions et a certainement déclenché, avec également d'autres facteurs, l'abandon de ce projet.